• ma remise de prix
  • présentation au jury
  • verrines
  • podium
  • kir moléculaire
  • avec des candidats
  • de dos
  • choco chantilly
  • tablier ffca
  • 40 ans
  • noel 2011
  • yvon dans sa cuisine
  • poire belle hélène
  • langoustines navets
  • carpaccio de dorade
  • foie gras masterchef
  • paris brest
  • roulé de sardines
  • foie gras pommes
  • ab crevette

Poitrine de cochon, sauce teriyaki, navets glacés

Poitrine de cochon, sauce teriyaki, navets glacés

On désosse la poitrine de cochon. On la blanchit dix minutes dans de l'eau à ébullition. On la passe sous l'eau froide. On la fait cuire trois heures à ébullition dans un bouillon avec une garniture aromatique. On la met sous presse six heures. On taille des tranches de 2 centimètres d'épaisseur. On les snacke quatre minutes sur chaque face dans une poêle avec de l'huile chaude. On les nappe de teriyaki. On les fait caraméliser trois minutes au four à 240 °C.

vous dégusterez ce plat au restaurant : Le Triangle, 13, rue Jacques-Louvel-Tessier, Paris 10e . 01.71.39.58.02. Ouvert uniquement au dîner et le samedi au déjeuner. Carte : de 25 à 45 euros.

On salive encore en repensant à l'éclatante ratatouille cajolée par de subtiles fleurs de courgette et des soupçons de saucisse piquante. Les voiles de carpaccio de thon rouge coiffés de graines de pavot noçaient avec des nuages de mayonnaise au sésame. La croustifondante poitrine de cochon fermier bercée par une épatante sauce teriyaki se faisait la malle au milieu de navets glacés. Le supersonique faux-filet de boeuf normand maturé quarante jours paradait devant d'affriolantes frites maison envoûtées par une démoniaque béarnaise. Pour le bouquet final, la craquante gaufre bossée par des touches de miel fondait devant une "glace à rien".  (le point 25/9/16)

mercredi 22 novembre 2017

Connexion