• ma remise de prix
  • présentation au jury
  • verrines
  • podium
  • kir moléculaire
  • avec des candidats
  • de dos
  • choco chantilly
  • tablier ffca
  • 40 ans
  • noel 2011
  • yvon dans sa cuisine
  • poire belle hélène
  • langoustines navets
  • carpaccio de dorade
  • foie gras masterchef
  • paris brest
  • roulé de sardines
  • foie gras pommes
  • ab crevette

nouveaux meilleurs italiens de Paris

Le 17 janvier, jour de Sant'Antonio Abate, patron des animaux, des bouchers et des charcutiers, est aussi la Journée mondiale de la cuisine italienne. L'occasion de faire le point sur les nouveaux restaurants transalpins de la capitale.

 

Pour une assiette de pâtes: IDA

Passé par le Mirazur (Menton), Ze Kitchen Galerie, le Jules Verne et Top Chef 2012, le calabrais Denny Imbroisi revisite, depuis mai dernier, dans sa trattoria colorée, la cuisine italienne, fort de son expérience dans des étoilés français. Outre une délicieuse carbonara (que nous avons éluemeilleure de Paris en décembre dernier), le chef propose différentes pasta selon le marché et l'inspiration du jour... Et même un menu tout pâtes salé et sucré en 7 services (89€)!

Ida. 117, rue de Vaugirard (XVe). Tél.: 01 56 58 00 02. Tlj sf dim. Carte: 30-50 €. Menus: 30€ (déj), 42€, 65€ et 89€ (dîn).

L'alternative: les savoureuses pâtes d'Ober Mamma (XIe), au rapport qualité-prix admirable.

Pour une pizza: Faggio

Faggio (XIe)

 

Installée depuis fin août dans une ancienne salle de billard tout en long, transformée en local brut du meilleur effet, cette pizzeria pour hipsters de South Pigalle, adepte du vin nature, déroule une dizaine de spécimens (dont trois blanches), garnis de produits top qualité et préparés dans un four à bois par un ancien de l'excellent Il brigante. Notre préférée? La Diavola (tomate, fiordilatte, N'duja, oignons rouges, mozza fumée, saucisse piquante, pousses de moutarde).

Faggio. 72, rue Rochechouart (IXe). Tél.: 01 40 37 44 02. Pas de rés. Tlj. Carte: 20-30€.

L'alternative: les pizze de Louie Louie (XIe), nouvelle adresse de l'équipe du Da Vito/Mooshiner.

Pour un repas de haut vol: Dilia

Après l'Osteria Francescana (Modène), Saturne, Rino, et un passage par Heimat, le jeune Michele Farnesi a repris en septembre le Roseval de Simone Tondo, lui -même en route vers de nouvelles aventures. Vous êtes perdu? Retenez seulement que dans cette petite enclave brute de Ménilmontant, le chef toscan sert des assiettes modernes, inspirées et soignées qui font mouche (rascasse, haricot, chou ; rigatoni, abats de pigeon, menthe et pecorino...). Menus imposés imbattables au déjeuner, plus conséquents le soir.

Dilia. 1, rue d'Eupatoria (XXe). Tél.: 09 53 56 24 14. Tlj sf dim. et lun. Menus: 16 et 19,50€ (déj), 44 et 60€ (dîn).

L'alternative: la cuisine élégante et précise du Japonais Koji Higaki à L'Inconnu (VIIe).

Pour un petit déj: Capucine

Capucine(XIe).

 

Après cinq ans comme salariée au Caffè dei Cioppi, la jeune Stefania Melis a repris en juillet la micro-adresse pour en faire une caffetteria ouverte du petit déj au dîner (9h à 22h). Pour lacolazione, servie de 9h à 11h, expresso, macchiato, cappuccino ou marocchino dignes des meilleurs bars romains. A moins de fondre pour le «chocolat chaud à l'italienne dense et onctueux». Avec ça? Un croissant farci (la viennoiserie vient du Blé Sucré, la crème pâtissière est maison).

Capucine. 159, rue du Faubourg-Saint-Antoine (XIe ). Tél.: 01 43 46 10 14. Tlj. Carte petit déj: 5-9 €

L'alternative: le magnifique Caffè Stern classé relooké par Starck dans le passage des Panoramas (IIe), avec trois pages consacrées au café sur la carte!

Pour des grignotages top qualité: La Salsamenteria di Parma

Arrivée discrètement en juin dans le bas IXe, cette déclinaison parisienne d'une chaîne parmesane (présente aussi à Milan dans deux adresses et à Cannes), déroule de jolies pâtes fraîches, dessecondi traditionnels et, surtout, de succulentes charcuteries à partager entre amis à l'apéro (ouverture à 18h). Autour d'un culatello 18 mois, de mortadella de Bologne ou de salame di Felino, les bolées de Lambrusco, de Barbera ou de Malvasia et les verres de Spritz couleront tous seuls!

Salsamenteria di Parma. 40, rue Saint-Georges (IXe). Tél.: 01 48 24 58 94. Tlj. Carte: 20-30€.

L'alternative: les entrées signées Passerini pour le Grand Pigalle Hôtel (IXe), à partager autour d'un vin transalpin ou d'un cocktails imaginé par la bande de l'Experimental.


À suivre...

En mars, Giovanni Passerini, ex-Rino, ouvrira une trattoria attenante à la boutique de pâtes fraîches maison qu'il a inaugurée fin décembre. 65, rue Traversière (XIIe).

Mi-avril, le duo Alexandre Giesbert-Julien Ross (RocaRocoRococo) inaugurera Daroco, en lieu et place de la boutique historique de Jean-Paul Gautier. 6, rue Vivienne (IIe).

Fin avril-début mai, Simone Tondo, qui a cédé son Roseval à Michele Farnesi, sera de retour avec une table dans l'est parisien (Tondo).

En avril toujours, Fabrizio Ferrara (Pizza dei CioppiLa Dispensa) devrait ouvrir un nouveau Caffè dei Cioppi, non loin de la première adresse remplacée par Capucine. Même style, mais plus de couverts et un choix plus vaste à la carte.

extrait du Figaroscope 14/0102016

 

 

On January 17, the day of Sant'Antonio Abate, patron of animals, butchers and delicatessens, is also the World Day of Italian cuisine. The opportunity to take stock of the new transalpine restaurants in the capital.

PUBLICITY
For a plate of pasta: IDA

Passed by the Mirazur (Menton), Ze Kitchen Galerie, the Jules Verne and Top Chef 2012, the Calabrian Denny Imbroisi revisits, since last May, in his colorful trattoria, Italian cuisine, with its experience in Michelin-starred French. Besides delicious carbonara (which we voted best in Paris last December), the chef offers different pasta according to market and inspiration of the day ... And even a salty and sweet pasta menu in 7 courses (€ 89) !
Ida. 117, rue de Vaugirard (XV). . Tel .: 01 56 58 00 02. Map daily except Sun: 30-50 €. Menu: 30 € (lunch), € 42, € 65 and € 89 (din).
The alternative: tasty pasta Ober Mamma (XI), the admirable value.
For pizza Faggio

Faggio (XI)
Established since late August in a former billiard room while long, turned into crude Local better effect, this pizzeria for hipsters South Pigalle, a follower of natural wine, taking place ten specimens (three white), trimmed top products quality and prepared in a wood oven by a former brigante It's excellent. Our favorite? The Diavola (tomato, fiordilatte, N'duja, red onions, mozzarella smoke, spicy sausage, mustard sprouts).
Faggio. 72, rue Rochechouart (ninth). Tel .: 01 40 37 44 02. No Res. Daily except. Map: € 20-30.
The alternative: the pizzas Louie Louie (XI), the new address of Da Vito / Mooshiner team.
For a top-flight meals: Dilia

Osteria Francescana after (Modena), Saturn, Rino, and a passage by Heimat, the young Michele Farnesi resumed in September the Roseval Simone Tondo, -even him on the road to new adventures. You are lost? Remember only that in this small enclave of gross Ménilmontant, Tuscan chef serves modern dishes inspired and cared that score (scorpion fish, beans, cabbage, rigatoni, pigeon offal, mint and pecorino ...). Imposed unbeatable menus at lunch, more substantial evening.
Dilia. 1, rue d'Eupatoria (twentieth). Tel .: 56 24 14 September 53 daily except Mon. and Sun. Menus.. 16 and € 19.50 (lunch), 44 and 60 € (din).
The alternative: the elegant and precise cuisine Japanese Koji Higaki to Strangers (seventh).
For a small breakfast: Capucine

Capucine (XI).
After five years as an employee at Caffè dei Cioppi, the young Stefania Melis took over in July micro-address to be open from brekky caffetteria dinner (9h to 22h). For colazione served from 9am to 11am, espresso, macchiato, cappuccino or marocchino worthy of the best Roman bars. Unless melt for "hot chocolate dense and creamy Italian." With that? A stuffed croissant (pastries comes Wheat Sweet, pastry cream is homemade).
Capucine. 159, rue du Faubourg Saint-Antoine (XI). Tel .: 01 43 46 10 14. TLJ. Map brekkie: 5-9 €
The alternative: the beautiful Caffè Stern revamped by Starck classified in the Passage des Panoramas (II), with three pages devoted to coffee on the map
For snacking top quality: The Salsamenteria di Parma

Arrived discreetly in June in the lower ninth, this Parisian variation of Parma chain (also present in two locations in Milan and Cannes), runs pretty fresh pasta, traditional secondi and especially succulent meats to share with friends an aperitif (open to 18h). Around a 18 months culatello, mortadella from Bologna di Felino salame or the bolées Lambrusco, Barbera or Malvasia and glasses of Spritz will flow alone!
Salsamenteria di Parma. 40, rue Saint-Georges (ninth). Tel .: 01 48 24 58 94. TLJ. Map: € 20-30.
The alternative: the signed Passerini entries for the Grand Hotel Pigalle (ninth), to share around a transalpine wine or a cocktail created by the strip of Experimental.
To be continued...

In March, Giovanni Passerini, ex-Rino, open a trattoria attached to the fresh pasta shop he opened in late December. 65, Rue Traversiere (XII).
In mid-April, the duo Alexandre Giesbert-Julien Ross (Roca, Roco, Rococo) inaugurate Daroco, instead of the historic shop of Jean-Paul Gautier. 6, rue Vivienne (second).
Late April-early May, Simone Tondo, which sold its Roseval Michele Farnesi, will return with a table in the east of Paris (Tondo).
In April ever, Fabrizio Ferrara (pizza dei Cioppi, La Dispensa) should open a new Caffè dei Cioppi, not far from the first address replaced by Capucine. Same style, but more and covered a wider choice to the card.

mercredi 22 novembre 2017

Connexion